Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.

ODE

Dans le cadre de la préparation du second cycle de gestion de la politique de l’eau 2016-2021, l’Office de l’Eau Martinique avec l’aide financière de l’ONEMA (Office National de l’Eau et des Milieux aquatiques) s’est attaché à utiliser des méthodes d’évaluation économique pour dimensionner le PDM afférent au SDAGE.

jpg synthese 2
La réalisation d’une Analyse Cout-Efficacité (ACE) sur des mesures ciblées du PDM est une première française dans le domaine de la gestion des milieux aquatiques pour la révision du SDAGE. Cet outil a pour objectif d’apporter des éléments de réponses sur la faisabilité de la mise en oeuvre des plans d’actions). L’ACE est avant tout un outil d’aide à la décision politique par la mise à disposition d’éléments simplifiés technico-financiers. Les décideurs (Comité de Bassin et gestionnaires) peuvent ainsi intégrer les contraintes économiques et l’acceptabilité financière identifiées pour prioriser les actions selon leur efficacité environnementale attendue : quelle est l’efficacité de telle mesure au regard du coût à engager ? Comment dimensionner un plan d’actions qui soit optimisé et réaliste, qui soit le plus « coût-efficace » ?

C’est cette approche que l’ODE a souhaité privilégier lors de sa contribution à l’élaboration du PDM 2016-2021.

Documents

Rapport final
 
Synthèse

Conclusion

Les résultats obtenus des scénarios peuvent être présentés sous la forme des messages suivants.

- MESSAGE 1 : LES MESURES DONT LE FINANCEMENT PORTENT EN PARTIE SUR LES USAGERS INDUSTRIELS ET CONTRIBUABLES PEUVENT ÊTRE TOUTES MISES EN OEUVRE
- MESSAGE 2 : EAU POTABLE – UNE MESURE LOURDE FINANCIÈREMENT
- MESSAGE 3 : L’ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DEVRAIT ÊTRE ACCOMPAGNÉ D’UN INSTRUMENT FINANCIER AD HOC ET D’UN GUICHET UNIQUE