Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.

ODE

Une observation aérienne de cachalot (Jean-Philippe Pelletier)
Près de dix ans après la première campagne de 2008, Remmoa revient aux Antilles et en Guyane pour deux mois d’observations aériennes des mammifères marins, requins, raies, tortues marines, oiseaux marins et grands poissons pélagiques. Le but est de compléter les connaissances, jusqu’ici fragmentaires, sur les peuplements de ces grands animaux vivant au large (la mégafaune pélagique).

Le premier avion d’observation est en place sur la base guadeloupéenne. Les membres de l’équipe Pélagis de la Rochelle, responsable scientifique de la campagne, sont arrivés et ont été rejoins ce week end par les neufs observateurs. Pour certains de ces participants, membres d’association de Martinique, de Guadeloupe et de Guyane, le voyage a été de courte durée. Pour d’autres, le trajet depuis la Polynésie, les Seychelles et la Nouvelle-Calédonie a été un peu plus long.

Au programme de ce début de semaine : la formation des observateurs (ou plutôt la « piqure de rappel » car la majorité d’entre eux sont des habitués) et la prise en main du nouveau logiciel d’acquisition au cours de « séances test » d’observations en voiture. Les avions devraient décoller ensuite en fonction de l’évolution du cyclone Irma pour débuter les premières observations aériennes.

jpg remmoa3

Les données récoltées lors de cette campagne permettront d’identifier les zones les plus fréquentées par les différentes espèces de mammifères marins, raies, requins, oiseaux et tortues.


Dossier de presse Remmoa