Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.

ODE

Une étude menée de juin à décembre 2019 a conduit à la recherche de 435 pesticides, dont le chlordécone, directement au robinet des particuliers, restaurateurs, mairies...

 Retrouvez l'intégralité des éléments de l'étude sur le site de l'ARS: méthodologie, résultats et perspectives.

Pas moins de 62 points ont fait l'objet de prélèvements sur l'ensemble du territoire. 

étude pesticides ARS

Bien que les résultats montrent qu’aucun dépassement des normes règlementaires fixées (0.1 microgramme par litre) pour les pesticides n’est relevé, cinq points de surveillance ont fait l’objet de prélèvements de contrôle en octobre et décembre 2019 avec une nouvelle recherche de l’ensemble des molécules phytosanitaires. En effet, ceux-ci présentaient des traces en très faible concentration pour les pesticides chloredécone, monuron et anthraquinone.

point de surveillance étude pesticides ARS

Les résultats des prélèvements de contrôle montrent que la présence des molécules détectées est ponctuelle, puisque 4 échantillons n’ont présenté aucune molécule de pesticide, 1 a révélé la présence de traces en faible concentration de glyphosate, et 1 a révélé la présence de traces en faible concentration d’anthraquinone (famille des hydrocarbures).

Toutefois, l'ARS se veut rassurante en concluant que la qualité de l’eau mesurée au robinet est conforme à l’ensemble des normes pour 100% des échantillons analysés.

CLIQUEZ ICI pour visualiser l'article ARS.