Vous êtes : Accueil du site > Actualités > L’ODE à la COP23
L'ODE à la COP23
JPEG - 43.3 ko

La 23ème Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP23) s’est tenue à Bonn en Allemagne du 6 au 17 novembre derniers sous la présidence du petit état insulaire pacifique des Iles Fidji.

JPEG - 51.3 ko

Poursuivre la mobilisation internationale pour lutter contre le changement climatique et ses impacts, élaborer les règles d’application de l’Accord de Paris par lequel tous les signataires se sont engagés à limiter le réchauffement climatique à moins de 2 degrés Celsius, faisaient partie des objectifs clairement affichés de la manifestation.

JPEG - 55.6 ko

Cette édition a mis l’accent sur la vulnérabilité des territoires insulaires face aux impacts du changement climatique.

JPEG - 62.2 ko

Les Iles Fidji sont sévèrement concernées par cette problématique, encore plus que les îles tropicales, qu’il s’agisse de la montée du niveau de l’océan, des phénomènes météorologiques extrêmes, ou encore des changements affectant l’agriculture.

JPEG - 47.3 ko

Les territoires insulaires tropicaux français sont eux-aussi confrontés aux impacts du changement climatique : ouragans, inondations, élévation du niveau des mers, pressions sur les ressources en eau, sécheresse, etc.

JPEG - 68.2 ko

L’ODE, représenté par Aline POPULO, Responsable Communication Institutionnelle et Chargée de mission Coopération Internationale, accompagnée de Pascal SAFFACHE, Expert Géographe que l’on ne présente plus et ancien administrateur de l’Office, a participé à l’événement à la demande du Partenariat Français pour l’Eau (PFE), en y faisant notamment deux interventions.

JPEG - 46.7 ko

Pascal SAFFACHE a présenté la problématique et les spécificités caribéennes face aux impacts du changement climatique, en mettant l’accent sur l’absolue nécessité de protéger les populations côtières surexposées des Grandes et Petites Antilles et en faisant un point sur les solutions d’adaptation mises en place en Martinique. Les communes du Prêcheur et du François, particulièrement concernées par l’érosion du littoral, ont servi d’exemple pour permettre à l’auditoire de plonger au cœur du sujet.

JPEG - 52.3 ko

Aline POPULO pour sa part a fait une intervention sur le procédé ATTENTIVE, à savoir le traitement des eaux usées via la capacité de filtration des plantes.

JPEG - 31.2 ko

Pour en savoir plus cliquez ici

Et ici